MaFrance a souhaité se rapprocher d’experts et d’organisations nationales et internationales reconnues, pour fournir des informations précises et rigoureuses aux clients chinois qui achètent des produits agroalimentaires authentiques. Afin de pouvoir être référencés sur la plateforme e-commerce MaFrance, les produits doivent être commercialisés par des entreprises qui s’engagent en signant une Charte de Qualité MaFrance, garante de l’excellence des produits français.

La démarche engagée par MaFrance a pour objectif de permettre aux entreprises françaises de se différencier auprès des consommateurs en Chine et tout autre pays, en faisant la promotion des valeurs et pratiques qu’elles respectent et sur lesquelles elles s’engagent.

Le respect de la charte de qualité MaFrance par les entreprises apporte une garantie de l’excellence française sur 3 pôles de valeurs :

  • Origine France & Traçabilité
  • Transformation en France & Protection de l’environnement et de la santé
  • La garantie d’une juste rémunération des producteurs

Les signataires de la présente charte se reconnaissent dans des valeurs communes qui les unissent au sein d’une même démarche de valorisation de l’excellence des produits et des savoir-faire alimentaires français.

  • Origine France
    • Les produits sont fabriqués en France à partir de matières premières produites en France, et issues du savoir-faire français,
    • Les produits sont emblématiques du patrimoine gastronomique et alimentaire français.
  • Protection de l’environnement et de la santé
    • Les matières premières agricoles mises en œuvre sont issues de méthodes de production respectueuses de l’environnement, de la biodiversité et du bien-être animal,
    • Les méthodes d’élaboration des produits sont respectueuses de l’environnement, et les méthodes d’élaboration des produits respectent la santé des consommateurs.
  • La garantie d’une juste rémunération des producteurs
    • Les agriculteurs, artisans et industriels qui participent à l’élaboration des produits (matières premières et/ou transformation finale) reçoivent une rémunération équitable de leur travail.

CRITERES D’ENGAGEMENT – AGROALIMENTAIRE

Les entreprises signataires s’engagent à respecter les critères d’engagement suivants :

  • Origine France
  • L’atelier de fabrication est situé en France,
  • Les matières premières agricoles principales, c’est à dire celles qui donnent sa spécificité et son identité au produit final, ainsi que celles qui sont majoritaires en quantité mise en œuvre dans la liste des ingrédients, sont produites en France ; pour les productions animales, les animaux sont nés et élevés en France.
  • Afin de garantir le respect du savoir-faire français et du patrimoine gastronomique et alimentaire français : Les produits sont certifiés dans le cadre d’une AOP ou d’une IGP ou d’une STG, enregistrée par l’Union européenne,

– AOP : Appellation d’origine Protégée : https://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Appellation-d-origine-protegee-Appellation-d-origine-controlee

– IGP : Indication Géographique Protégée : https://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Indication-geographique-protegee

– STG : Spécialité Traditionnelle Garantie : https://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Specialite-traditionnelle-garantie

OU, les produits sont répertoriés dans l’Inventaire du Patrimoine Culinaire de la France (Conseil National des Arts Culinaires),

http://www.culture.gouv.fr/Thematiques/Patrimoine-culturel-immateriel/L-inventaire-national/Le-repertoire-des-inventaires/Le-repertoire-des-inventaires-du-PCI-en-France/Patrimoine-culinaire-de-la-France
  • OU, la notoriété des produits en tant que faisant partie du patrimoine gastronomique et alimentaire français est avérée par une étude consommateurs,
  • OU, pour les produits originaires de Guadeloupe, Martinique, Guyane ou Réunion, les produits sont enregistrés dans le cadre du dispositif européen « Région Ultra-Périphérique » – logo RUP Région Ultra-Périphérique :
  • Protection de l’environnement et de la santé

Afin de garantir le respect de l’environnement :

  • Les produits sont certifiés en agriculture biologique,
  • OU, les matières premières agricoles sont produites selon un référentiel officiellement reconnu de certification environnementale au minimum de niveau 2 : http://agriculture.gouv.fr/certification-environnementale-liste-des-demarches-reconnues-par-le-ministere-de-lagriculture
  1. OU, les matières premières agricoles sont produites selon un référentiel privé garant du respect de l’environnement, de la biodiversité et du bien-être animal.

https://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/agriculture_raisonnee.php4

http://agriculture.gouv.fr/certification-environnementale-mode-demploi-pour-les-exploitations

  • Quand ils existent, l’entreprise s’engage sur la base de guides de bonnes pratiques environnementales, chartes de bonnes pratiques d’élevage ou certification de ses pratiques environnementales dans le but de réduire de manière significative les produits polluants et leurs utilisations,
  • Les matières premières agricoles mises en œuvre sont exemptes d’OGM.
  • Les entreprises réduisent autant que possible les additifs, la teneur en sel, la teneur en sucre. Quand ils ne peuvent pas être supprimés pour des raisons techniques, elles privilégient les additifs d’origine naturelle.
  • Garantie d’une juste rémunération des producteurs

Les exploitations agricoles sont familiales. Les éleveurs sont propriétaires de leurs animaux. Les exploitants agricoles sont reconnus comme agriculteurs professionnels – Statut AMEXA -ils peuvent être organisés sous forme collective, ce qui inclus les coopératives, SICA ou autres sociétés composées uniquement d’agriculteurs.

MaFrance plaide pour un commerce équitable.

Les relations contractuelles entre les agriculteurs fournisseurs de matière première agricole et les transformateurs sont durables ; elles respectent les principes du commerce équitable tels que définis dans l’article 60 de la loi du 2 août 2005 sur les Petites et Moyennes Entreprises, ainsi que le décret d’application de l’article 94 de la loi de 2014 sur l’Économie Sociale et Solidaire.

 Ainsi, le prix payé aux producteurs est équitable s’il permet :

  • De couvrir les coûts de production ;
    • De verser une rémunération suffisante pour satisfaire les besoins fondamentaux et améliorer le niveau de vie des travailleurs ainsi que de leurs familles ;
    • De dégager une marge permettant aux travailleurs de réaliser les investissements nécessaires à l’amélioration de l’efficacité de leur outil de production et de commercialisation de leurs produits.

INITIATIVE « DOUBLE JURY »

Pour être homologués, les produits doivent démontrer leur haute qualité organoleptique. Pour ce faire, les produits sont validés par un double jury, qui se compose de :

  • un jury de professionnels représentants la diversité des familles de produits présentes dans la gamme MaFrance,
  • un jury de consommateurs internationaux, et en particulier de consommateurs Chinois.

Les deux jurys se réunissent au moins un fois par an afin de tester les produits ayant fait l’objet d’une demande d’homologation MaFrance. Les produits déjà homologués peuvent être soumis de nouveau aux 2 jurys à la demande de MaFrance, même plusieurs années après leur homologation.

Les produits certifiés par le Label Rouge valident automatiquement cette valeur sans avoir besoin d’être testés par le double jury.

https://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Label-Rouge

CRITERES ADDITIONNELS

  • Charcuterie
    • L’utilisation de sel nitrité est interdite.
    • L’utilisation de boyau naturel est obligatoire
  • Fromage
    • Le lait mis en œuvre pour la fabrication du fromage doit être crû, non thermisé.
    • L’alimentation des animaux doit privilégier l’herbe.
    • Les animaux doivent avoir accès au pâturage pendant 6 mois par an.
  • Ostréiculture
    • Les huitres doivent être diploïdes. Les huitres triploïdes (OGM) sont interdites.
    • Dans le cas de l’huître creuse, Crassostrea gigas, l’approvisionnement en semences doit exclusivement être d’origine naturelle c’est à dire avec des semences captées dans des milieux non dirigés, issues d’un habitat naturel. Le système de production de semences issues d’écloseries conchylicoles ne peut être accepté. 

Présentations des SIQO : Signes d’Identification de la Qualité et de l’Origine

– AOP : Appellation d’origine Protégée : https://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Appellation-d-origine-protegee-Appellation-d-origine-controlee

– IGP : Indication Géographique Protégée : https://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Indication-geographique-protegee

– STG : Spécialité Traditionnelle Garantie : https://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Specialite-traditionnelle-garantie

– Label Rouge : https://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Label-Rouge

– Agriculture Biologique : https://www.inao.gouv.fr/Les-signes-officiels-de-la-qualite-et-de-l-origine-SIQO/Agriculture-Biologique

– Logo RUP : Région Ultra-Périphérique : http://logisteamedia.fr/labellisation/les-labels-rup/

Inventaire du patrimoine culinaire de la France : http://www.culture.gouv.fr/Thematiques/Patrimoine-culturel-immateriel/L-inventaire-national/Le-repertoire-des-inventaires/Le-repertoire-des-inventaires-du-PCI-en-France/Patrimoine-culinaire-de-la-France

Respect de l’environnement :

– agriculture raisonnée : https://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/agriculture_raisonnee.php4

– HVE : Haute Valeur Environnementale : http://agriculture.gouv.fr/certification-environnementale-mode-demploi-pour-les-exploitations